• Tract de la manifestation de samedi prochain

    ARRÊTE TON BOOMERANG, HORTEFEUX,

    IL EST HONTEUX, COÛTEUX ET DANGEREUX

    <o:p> </o:p>

    En 1636, dans les registres municipaux d'une petite ville près de St-Maximin on lit : «baillé vingt sous aux Bouemiens pour faire passer les Indiens de ce lieu». Aujourd'hui l'ANAEM poursuit dans cette ancienne tradition, main dans la main avec la police.

    Nous, les Rroms de Roumanie et de Bulgarie, sommes devenus de la chair à expulsion pour le gouvernement français. A plusieurs reprises, M. Brice Hortefeux a déclaré que l'entrée de nos pays dans l'Union européenne compliquait la réalisation de l'objectif chiffré des expulsions, parce qu'en 2006 nous avons représenté 30% des expulsés, soit environ 8000. Ceci alors que nous ne sommes pas plus que 6000 en France. Ce chiffre a pu être atteint parce que NOUS AVONS ETE EXPULSES A PLUSIEURS REPRISES, et nous sommes revenus comme nous avons le droit de le faire. En attendant, le gouvernement a gaspillé environ 80 MILLIONS d'euros puisés dans vos impôts, pour cette démagogie !

    Même communautaires, l'Etat français nous empêche de travailler légalement en France, car celui qui souhaiterait nous embaucher dans un des 62 métiers qui nous sont ouverts, doit payer une taxe de 900 euros à l'ANAEM. Après le paiement de cette taxe, l'instruction du dossier par la DDTE dure en moyenne 3 mois, ce qui rend impossible l'embauche. Nous sommes donc naturellement solidaires avec les sans papiers ! L'ANAEM est devenue une pièce maîtresse de la machine à expulser, qui nous broie chaque jour :

    A plusieurs reprises et sur plusieurs lieux, (Bondy, Saint-Denis, Pierrelaye) des policiers arrivent en masse, avec l'ANAEM et deux autocars spécialement affrétés pour nous reconduire dans « nos pays d'origine ». Des OQTF nous sont notifiés sur-le-champ, et parfois sans interprète. Les policiers nous menacent de nous embarquer et de nous emprisonner si nous ne signons pas l'acceptation de l'aide « au retour volontaire », 153 euros par adulte et 46 euros par enfant, « généreusement offerts » par l'ANAEM. Des ONG « humanitaires » sont là aussi pour accompagner ces opérations.

    Lors d'une rafle le 10 octobre 2007 à Saint-Denis, quatre enfants sont restés sur le terrain après la déportation de leurs parents. Ils resteront en garde à vue jusque tard dans la soirée, pour être ensuite répartis sur quatre foyers différents. Ils fuiront et rejoindront leurs familles grâce au soutien de membres de leurs familles qui se trouvent en France.

    A chaque fois, nous sommes sommés de signer le « RETOUR VOLONTAIRE » sous la menace de l'arrestation et avec les 153 euros de l'ANAEM. Cette « aide » forcée est financée entre autres par une taxe inique qui nous empêche de travailler en règle, et on nous la reprochera un jour en tant que «charge déraisonnable pour l'Etat », alors que c'est l'Etat qui nous l'impose !

    Les Rroms acculés dans des bidonvilles et squats à Aubervilliers, Bonneuil, Chilly-Mazarin, Gonesse, Groslaye, Montreuil, Saint-Denis, Saint-Ouen, Sarcelles et ailleurs dans la région parisienne tirent la sonnette d'alarme. Entendez la avant qu'il ne soit trop tard, pour nous autant que pour vous !

    <o:p> </o:p>

    ARRETONS CETTE DEMAGOGIE!    HALTE AUX RAFLES !

    <o:p> </o:p>

    NOUS VOULONS VIVRE DIGNEMENT !                AUTORISATIONS DE TRAVAIL POUR TOUS !

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    khardano
    Vendredi 30 Novembre 2007 à 11:14
    Qui parle?...
    "Nous"... "les Rroms de Roumanie et Bulgarie"?? vraiment? ... Vous êtes les représentants officiels de ces Roms? élus quand? par qui? Si de unde sunteti in România?...
    2
    Vendredi 30 Novembre 2007 à 23:24
    eh ben, nous parlons
    Cher khardano, Si tu as lu la présentation à gauche, tu as du comprendre que nous sommes une association appelée "La voix des Rroms". Comme toute association véritable, nous ne nous attachons pas au concept de "représentants officiels". Dans l'histoire, des "représentants officiels" et "élus" par certains peuples, surtout dans les années 30, ont fait des choses pas très bonnes, comme tu dois le savoir. Nous avons la confiance des Rroms qui manifesteront ce samedi, à qui nous avons soumis le texte de ce tract. Puis, nu e nici o obligatie sa fii de undeva in România fiindca e vorba despre Rromii, si Rromii nu sunt toti Români; tu dois savoir ça aussi. Puis je traduis ça en français pour les non-Roumains comme moi, mais qui eux, ne parlent pas forcément le roumain: il n'y a aucune obligation d'être de quelque part en Roumanie, puisqu'il est question des Rroms, et les Rroms ne sont pas tous Roumains. Enfin, il est préférable d'indiquer son adresse e-mail quand on laisse un message sur le blog, histoire de pouvoir poursuivre la discussion par e-mail si nécessaire. Et puis, c'est aussi une question de transparence. Sanatate, numai bine
    3
    Nguyen cao
    Samedi 1er Décembre 2007 à 09:52
    manifestation
    Je découvre votre blog grâce à une lettre de mon association "Amitiés tsiganes" de Nancy (Lorraine). J'ai moi-même un blog sur aufeminin.com (poésie-écriture) où j'ai souvent parlé et mis en avant les Rroms. Pour ceux que cela intéresse regardez sur dailymotion l'entrevue de Mr. Hortefeux et du journaliste sur M6 par rapport aux sans-papiers. Nul doute, que son discours s'adresse aussi à votre communauté qui, bien que faisant partie de la communauté européenne doit rester encore sur ses gardes. C'est sho a !!! Grosse bise et bon courage terra
    4
    K_le_but
    Lundi 3 Décembre 2007 à 17:24
    Avant de manifester...
    ...il faudrait peut-être changer certains comportements pour se faire accepter ici. Je ne nie pas les différences culturelles et je ne fais pas de racisme ou d'amalgame, mais il y a des questions qui méritent d'être posées. Je vais juste vous raconter une histoire. Une de mes collègues travaille aux restaurants du coeur à Paris nord. Comme vous le savez, cette association bénévole sert des repas aux pauvres, mais leur propose aussi des jeux pour les enfants, bref, font en sorte qu'ils passent un moment chaleureux pour soulager un instant leur misère. Depuis quelques temps des roms viennent aux restos. Ils arrivent en groupe, cassent et volent les jeux, refusent de débarasser leurs plats, détruisent les livres, jettent la nourriture, insultent les bénévoles et les autres bénéficiaires, etc. Après quelques semaines, ils ont finalement fait fuir les gens qui venaient d'habitude et qui n'osent plus le faire, ainsi qu'à faire démissionner la moitié des bénévoles. Que faire devant ce genre d'attitude? Je rappelle qu'il s'agit d'une association bénévole, pas d'une caserne ou je ne sais quelle institution qui opprimerait les gens, c'est même le contraire. Ma collègue est en plein désarroi parce que rien ne l'a préparé à ça, et elle ne comprend pas que des gens détruisent ceux qui veulent leur venir en aide... Auriez-vous une explication ou une piste pour arriver à résoudre ce cas "concret"? En tout cas il est évident que devant ça, beaucoup de gens ne prendront pas la peine de réfléchir et abonderont dans le sens des expulsions...
    5
    Lundi 3 Décembre 2007 à 22:36
    On ira voir!
    Bonjour K_le_but, D'abord, je note que vous ne faites pas du racisme ou d'amalgame. Dans la même veine, je précise que "les différences culturelles" dont vous ne niez pas l'existence, ne doivent pas y être pour grand-chose dans l'histoire concrète de votre collègue, que vous rapportez ici. Vous pouvez suggérer à votre collègue de nous indiquer par e-mail (lavoixdesrroms@gmail.com) l'adresse exacte et les moments où nous pourrons nous rendre à ce resto du coeur pour rencontrer à la fois elle et les Rroms qui causeraient ce type de problèmes. Il est bien probable que cela se résolve dans quelques minutes. Enfin, vous comprendrez que ce type de comportement n'est pas à mettre en relation avec la manifestation dont il est question ici, pas plus qu'avec la question des mal-logés, dont un bon nombre sont aussi accueillis dans les restos du coeur et dont un petit nombre peut aussi être irrespectueux, voire violent avec les bénévoles.
    6
    k_le_but
    Mardi 4 Décembre 2007 à 09:00
    Avant de manifester...
    ...il faudrait peut-etre changer certains comportements pour se faire accepter ici. Je ne nie pas les differences culturelles et je ne fais pas de racisme ou d amalgame, mais il y a des questions qui meritent d etre posees. Je vais juste vous raconter une histoire. Une de mes collegues travaille aux restaurants du coeur a Paris nord. Comme vous le savez, cette association benevole sert des repas aux pauvres, mais leur propose aussi des jeux pour les enfants, bref, font en sorte qu ils passent un moment chaleureux pour soulager un instant leur misère. Depuis quelques temps des roms viennent aux restos. Ils arrivent en groupe, cassent et volent les jeux, refusent de debarasser leurs plats, detruisent les livres, jettent la nourriture, insultent les benevoles et les autres beneficiaires, etc. Après quelques semaines, ils ont finalement fait fuir les gens qui venaient d habitude et qui n osent plus le faire, ainsi qu a faire demissionner la moitie des benevoles. Que faire devant ce genre d attitude? Je rappelle qu il s agit d une association benevole, pas d une caserne ou je ne sais quelle institution qui opprimerait les gens, c est meme le contraire. Ma collègue est en plein desarroi parce que rien ne l a prepare a ça, et elle ne comprend pas que des gens detruisent ceux qui veulent leur venir en aide... Auriez-vous une explication ou une piste pour arriver a resoudre ce cas concret"? En tout cas il est evident que devant ça, beaucoup de gens ne prendront pas la peine de reflechir et abonderont dans le sens des expulsions... Je suis d accord pour le respect de l identite de l autre, mais il faut que ca marche dans les deux sens, ne croyez vous pas?
    7
    Mardi 4 Décembre 2007 à 16:21
    site
    Nous vous invitons à visiter notre site interactif.
    8
    gavali
    Vendredi 7 Décembre 2007 à 12:17
    union européennne de l'hypocrisie
    Chers compatriotes Je suis certaine de ce que vous poussez des hurlements d'horreur quand on évoque devant vous le "système des castes" en Inde et surtout la condition des "Intouchables". Quelle barbarie, n'est-ce pas? Alors je vous conseille amicalement (oui, car moi aussi je trouve ce système excécrable) une lecture: "Tribus et basses castes en Inde". Vous surez tout sur les Intouchables; ils ne peuvent pas inscrire leurs gosses dans les écoles sinon les parents des enfants des castes hautes ou même moyennes s'y opposent violemment. On ne leur propose que des boulots épuisants, dangereux, voire sales. Ils n'ont pas le droit de marcher sur le même trottoir que les autres gens. Ils n'habitent que dans des ghettos insalubres. Ils sont considérés comme inférieurs, impurs, irregardables par les autres castes. Pourtant on apprécie leur musique. Dites-moi quel groupe humain ça vous rappelle? Cerise sur le gâteau: il suffit que l'un d'entre eux (ou supposé tel) commette un crime pour qu'on extermine la communauté (tiens, tiens, c'est pourtant un pays sympa et très beau, l'Italie....).Et pourquoi tant de haine, tant de violation de la démocratie? Parce qu'ils sont NES comme ça, pas du tout à cause de ce qu'ils FONT. Est-ce que vous ne verriez pas un parallèle? Si vous ne le voyez pas lisez, lisez, et si vous le voyez, refusez qu'un peuple qui n'a jamais déclaré la guerre à personne et dont le crime est de vouloir vivre (c'est beaucoup plus grave que d'écraser un piéton sur un passage clouté quand on n'a pas l'identité qu'il faut, n'est-ce pas?)Lisez des bouquins sur l'Inde... sans oublier que les Rroms viennent d'Inde. Alors avec tous leurs dons ils n'ont pas pu éviter d'emmener avec eux cette malédiction.. rester des Intouchables....
    9
    Samedi 8 Décembre 2007 à 10:35
    A K_LE_BUT
    Cher K_le_but, Voici 5 jours que nous avons répondu à votre commentaire concernant des incidents causés par des Rroms dans les restos du coeur. A ce jour, votre collègue ne nous a toujours pas écrit. Nous réitérons notre disposition à visiter ce resto du coeur pour faire une sorte de médiation entre les bénévoles et les bénéficiaires rroms, si les faits que vous avez rapportés sont réels.
    10
    gavali
    Lundi 10 Décembre 2007 à 19:57
    restos du coeur
    ça m'a beaucoup tracassée ce que raconte le monsieur qui recommande aux Rroms de changer de comportement pour être acceptés aux Restos du coeur. Moi j'ai travaillé comme interprète (en langue rromani) sept ans dans une grande ONG,(je connais tous les bidonvilles de l'Ile de France par coeur, expulsés, réexpulsés, rééééééxpulsés) et les Rroms, les non-Rroms, les infirmières, les membres des comités de soutien qui parlaient des restos du coeur avaient un discours "en miroir", c'est à dire qu'ils (bien plus d'un interlocuteur car un seul témoignage ça vaut pipeau) disaient que les Rroms n'étaient systématiquement pas admis dans certains Restos. Evidemment ça laisse perplexe. Est-ce qu'ils sont exclus des Restos parce qu'ils flanquent le bazar ou est-ce qu'ils flanquent le bazar parce qu'ils savent très bien que beaucoup des leurs ont été exclus des restos? Je ne donnerai pas publiquement les noms des sites des Restos dont les Rroms auraient été exclus pour ne pas envenimer la chose, mais comme disait ma grand'mère "où est la poule et où est l'oeuf?" Je suis très perplexe.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :