• Tellement Suisse? Pas si sûr

    La Suisse est un pays développé, on le sait. Entre autres choses, elle dispose d'un portail d'information de l'administration fédérale, qui est en fait le gouvernement. Voici la présentation de ce portail, une très bonne initiative d'ailleurs, qui donne accès à un ensemble très complet d'informations:

    www.news.admin.ch est le portail d'information de l'administration fédérale, qui donne accès aux communiqués et exposés de la Chancellerie fédérale, des départements et de leurs services. L'offre comprend notamment un agenda, un formulaire d'abonnement aux informations par messages électroniques et des flux RSS.

    www.news.admin.ch ne s'adresse pas aux seuls journalistes, mais à tout public intéressé aux actualités politiques et administratives. L'abonnement peut être configuré pour des publics cibles spécifiques à certains services.


    Le portail est géré par la Chancellerie fédérale. Les contenus proviennent des services concernés.

    Donc, c'est bien un site officiel.

    Dans un communiqué, tout aussi officiel, intitulé "Remaniement des accords de réadmission conclus avec la Roumanie et la Bulgarie", on peut lire entre autres:

    "A aucun moment, une « réglementation spéciale » pour la Roumanie, concernant les Roms, n'a été évoquée au cours des pourparlers. Une telle clause serait d'ailleurs incompatible avec le principe constitutionnel suisse de non-discrimination. En revanche, l'accord simplifie le rapatriement des personnes qui séjournent clandestinement dans notre pays."

    Tiens donc...

    1. On a la nette impression que l'impossibilité de négocier une "réglementation spéciale" concernant les Rroms est ressentie comme un mal nécessaire que ce serait le principe constitutionnel suisse de non-discrimination. Que peut-il se cacher derrière ça? Peut-être une envie de modifier la constitution pour supprimer ce principe "en ce qui concerne les Rroms"?

    2. La phrase suivante commence avec "En revanche", ce qui indique clairement qu'elle est à mettre en lien avec ce qui précède, si des fois la mise en forme du communiqué (ces phrases se suivant dans le même paragraphe) ne suffisait pas pour comprendre. Donc, puisque ce malheureux principe de non-discrimination n'a point permis une "réglementation spéciale" pour les Rroms, on a simplifié par cet accord le rapatriement des personnes qui séjournent clandestinement en Suisse. Ah ah... mais qui seraient donc ces Roumains qui résideraient clandestinement en Suisse? D'ailleurs comment illégalement? Et voilà, tant pis pour ce principe à la con de non-discrimination, qu'il reste, puisque de toute façon c'est trop compliqué pour modifier une constitution, surtout sur ce thème là. On a trouvé le moyen légal pour expulser quand même les tsiganes. On décrète qu'ils sont clandestins, et hop! Ce n'est pas parce qu'ils sont Rroms, non, c'est parce qu'ils sont clandestins qu'on les expulse, comme le prévoit l'accord de réadmission.

    Comment c'est étrange, cet air de "déjà vu"... Il y avait un autre pays qui faisait un peu dans le même genre... comment se fait-il que son nom m'échappe? Ben oui, un pays où les Roumains n'étaient jamais dérangés, alors que les Rroms étaient raflés par centaines et mis dans des autocars pour être immédiatement renvoyés... Tant pis, le nom m'échappe, mais par contre, je sais que dans ce pays là, ce n'est pas fini, ça continue encore.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :