• Mets-toi là et marche au pas!

    Les logements pour 80 Rroms à Aubervilliers ont été construits et les bénéficiaires y habitent depuis trois jours. Le Parisien s'en est fait l'écho de cet événement, que nous n'avons pas suivi de près, mais dont nous avons eu aussi des échos d'amis qui y ont assisté.

    Le Parisien écrit: "Le but, c'est d'être en mesure d'intégrer un logement classique d'ici à trois ans. Christophe Auger [déléguée général à l'association logement jeunes, il est gestionaire du site, ndlr] rappelle quelques règles. « Vous n'avez pas l'autorisation de recevoir des visiteurs et je ne veux pas de linge aux fenêtres, ce n'est pas beau ! », énumère-t-il à Robert et sa famille, qui acquiescent, souriants."

    Et puis, à la fin de l'article, on y lit la réaction d'un des bénéficiaires: "Petru pense à l'avenir, au travail qu'il aimerait trouver. « On a tant de chance d'être ici. C'est super et c'est joli. Un jour, j'aurais une autre maison en France, mais, cette fois, elle sera à moi », projette le chef de famille."

    C'est que, au-delà du fait que c'est provisoire, cela doit être difficile de se sentir chez soi à ce lieu fermé et gardé 24H/24 par deux personnes en armes et en gillets pare-balles. Il a été aménagé dans le cadre d'une Maîtrise d'Oeuvre Urbaine et Sociale (MOUS), finalement assez peu socialisante. On ne peut même pas recevoir des amis pour boire un café et discuter.

    Faudra-t-il que les bénéficiaires aillent tous les dimanches à la messe, camembert et vin en main? Cela ressemble un peu à la fable d'Esope 'Le chien et le loup', n'est-ce pas?


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :