• LETTRE OUVERTE DU COMITE DES SANS PAPIERS DE LILLE AUX PERSONNELS HOSPITALIERS


    Depuis plusieurs semaines vous êtes confrontés, malgré vous, au conflit qui oppose la préfecture aux sans papiers grévistes de la faim. Ces grévistes se présentent dans vos établissements afin de demander des hospitalisations. Les directives et pressions de la préfecture sur les directeurs de vos établissements ont conduit à des réactions très différentes. Certains établissements ont décidé d'accueillir les grévistes qu'ils jugent en danger afin de les accompagner médicalement tout en respectant leur décision de ne pas s'alimenter. Par contre d'autres établissements ont été les lieux de pratiques indignes de la déontologie médicale, de la charte du droit des patients et du respect qui est dû dans un établissement de soin. Ainsi des refus d'examens, des refus de délivrance des résultats de ces examens, des bons de sorties non signés, des policiers arrachant dans l'enceinte de l'hôpital des perfusions à des grévistes de la faim accueillis, des évacuations de ces personnes par les services de police, etc., nous ont été signalés par de nombreux témoins. <script></script>
    Dans le même temps des témoignages de sympathie de plus en plus nombreux de la part d'infirmières, de brancardiers, de médecins, de gardiens, bref de personnels hospitaliers, etc., nous sont également rapportés par les grévistes de la faim. Ceux-ci se multiplient également de manière chaque jour plus grande et plus ouverte de la part de certains personnels du SAMU, des pompiers et même de certains policiers. Nous tenons à remercier les personnels qui résistent ainsi à la diabolisation et à la délégitimation des grévistes de la faim que le préfet tente d'imposer par la voie du mensonge par le biais de ses déclarations.
    Nous sommes conscients du surcroît de travail que signifie ce mouvement de grève de la faim dans un contexte où depuis plusieurs années le service public hospitalier se voit soumis à des restrictions budgétaires qui dégradent vos conditions de travail et les conditions de soins des patients. La responsabilité de la situation incombe entièrement au préfet qui par son évacuation soi-disant « sanitaire » de la bourse du travail où les grévistes de la faim étaient réunis n'a laissé qu'une alternative aux grévistes : arrêter leur grève de la faim ou la continuer en demandant aux hôpitaux d'assurer le suivi médical en se présentant aux urgences afin d'avoir régulièrement un examen médical mettant en évidence les évolutions de leur santé du fait de la grève de la faim.
    La préfecture et certains des directeurs des hôpitaux tentent de vous opposer aux grévistes de la faim afin de vous accoutumer à des pratiques indignes de vos professions. Quelque soit le contexte et les contraintes, des professions comme les vôtres nécessitent l'exercice du libre arbitre, une conscience professionnelle forte et une déontologie sans faille. C'est ce qui fait la noblesse de vos professions et le fait qu'elles soient considérées partout sur la planète comme exemplaires. <script></script>
    Nous vous demandons solennellement comme le font de plus en plus nombre de vos collègues de refuser les pressions préfectorales et de vous opposer à la tentative de vous instrumentaliser à des fins qui n'ont rien à voir avec la médecine et l'hôpital. Nous vous demandons de discuter avec les grévistes eux-mêmes car une simple écoute de ces êtres humains poussés au désespoir suffit à les présenter pour ce qu'ils sont réellement : des patients. Nous avons aujourd'hui la certitude que les services préfectoraux n'hésitent pas à jouer avec le feu en faisant subir à certains grévistes gravement affaiblis des allers-retours entre hôpitaux et commissariats et en les contraignant à dormir à la belle étoile. Ils tentent de vous rendre complice de ces pratiques. La cohérence avec votre déontologie nécessite que vous vous démarquiez de telles pratiques indignes des droits élémentaires de l'être humain.
    Le CSP59 invite Mmes Danièle Mitterand, Simone Veil, le Magistrat Serge Portelli, Dr Patrick Pelloux, Marie George Buffet, Taubira, José Bové, N. Mamère à visiter les grévistes de la faim de Lille. Les sans papiers invitent la France que nous aimons à agir, à réagir et à témoigner pour que vivent les principes et valeurs qui ont fondé la République et la nation française : Liberté, Egalité, Fraternité.
    Samedi 11 août 07 à 15h : Prière inter-religieuse en solidarité avec les grévistes de la faim : Sont invités : l'Evêque,le Pasteur, l'Imam, le Rabin et le Moine Bouddhiste !<script></script>

    TOUS LES JOURS A 18H PLACE DE LA REPUBLIQUE A LILLE : MANIFESTATION

     

    Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos- Lille- 59800- tél:06.80.57.50.61- fax: 03.20.74.16.68 – e-mail : csp59@wanadoo.fr -

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Août 2007 à 00:52
    origine
    D'après ce que je crois savoir, les Européens seraient des Indo-Européens avec pour langue de référence l'hindi savant: le Sanskrit. Les Roms seraient un peuple qui est resté assez pur et donc proche des 1° Indo-Européens. Ce que vous racontez est passionnant !!!
    2
    ahmame
    Vendredi 17 Août 2007 à 16:25
    arret de reconduite a la frontiére
    bjrs j'ai besoin de votre aid je suis
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :