• Les Rroms et les Moldaves de Macdonald

    Non, ce n'est pas une blague, même si l'on aurait préféré qu'il en soit ainsi. Il ne s'agit pas de la chaîne Mac Do mais du boulevard Macdonald au nord de Paris. Environ 200 personnes, -majoritairement Rroms mais aussi quelques Moldaves, - sont installés depuis cinq ans sur un terrain vague à côté de ce boulevard. Mais le terrain fait l'objet d'un projet immobilier et doit être évacué. La Mairie de Paris anime un « comité de pilotage », chargé de trouver une solution à cette situation. Aucun Rrom n'y participe, bien que sur ce terrain il y ait des Rroms qui parlent très bien français et qui sont déjà engagés dans certaines associations.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Le Canard enchaîné du 2 août écrivait :


    « Ainsi, porte de la Villette, près de 200 Rom (orthographe du journal) vivent depuis deux ans dans un bidonville installé sur un terrain vague. En août, des bulldozers doivent faire place nette pour construire des logements. Mais la Mairie jure qu'il n'y aura pas d'expulsions : elle a demandé à deux associations spécialisées dans les contacts avec les gens du voyage de trouver pour eux des solutions durables ».

    <o:p> </o:p>

    BRAVO !

    <o:p> </o:p>

    1. Ni les Rroms, ni les Moldaves en question ne sont des « gens du voyage ».

    2. «Des associations spécialisées dans les contacts avec les gens du voyage» - nous n'en connaissons pas. Celles qui participent plus ou moins à cette opération sont plutôt spécialisées dans l'action humanitaire, mais sans spécialisation ni dans les Rroms, ni dans les « gens du voyage ».

    3. A supposer que parmi ces associations il en existe des « spécialisées » :

    a)      « spécialisé dans les contacts avec les gens du voyage » nous fait penser aux missionnaires envoyés en Afrique pour civiliser les sauvages, et n'étant pas des sauvages, en tant que Rroms nous sommes révoltés


    b)      « trouver pour eux des solutions durables » va exactement dans le même sens. Personne n'a jamais songé à trouver une solution AVEC EUX ? Nous signalons que les Rroms, comme les Moldaves, sont des personnes humaines et qu'en tant que telles elles sont responsables d'elles-mêmes avant toute autre personne aussi bienveillante soit-elle

    <o:p> </o:p><o:p> L'association "La Voix des Rroms" a déjà signalé son intention de s'impliquer dans ce processus avec les personnes concernées. Une réunion a eu lieu à la mairie de Paris le vendredi dernier, où ce message a du été transmis par une association humanitaire participant dans le "comité de pilotage". Nous avons entre autres mis en garde contre d'éventuelles erreurs comme il a pu se produire par le passé récent, et qui ont conduit à des véritables rackets contre des Rroms et des Roumains par des employés d'associations humanitaires. Nous ne laisserons pas se reproduire de tels actes.</o:p><o:p></o:p> <o:p></o:p> <o:p></o:p> 

  • Commentaires

    1
    longeot
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 14:35
    les Rroms du boulevard Mc Donald
    qu'a donné la dernière réunion avec la Mairie de début aout ? Est-ce que la voix des Rroms est intégrée à l'équipe de pilotage pour faire le lien avec les Rroms du terrain ?
    2
    gavali
    Dimanche 1er Octobre 2006 à 15:47
    nouvelle expulsion à Montreuil
    Lors de la dernière (cinquième ou sixième? Je n'ai assisté qu'à trois expulsions)à Montreuil ce mois-ci rue de la Montagne Pierreuse une personne du comité de soutien qui était présente m'a dit qu'un cordon de police empêchait les Rroms jetés dehors de reprendre leurs affaires, y compris les poussettes de bébés. Un juriste pourrait-il nous dire si c'est légal de prendre les biens personnels des expulsés en otage?
    3
    gavali
    Dimanche 1er Octobre 2006 à 15:48
    nouvelle expulsion �?�  Montreuil
    Lors de la derni�?�¨re (cinqui�?�¨me ou sixi�?�¨me? Je n\'ai assist�?�© qu\'�?�  trois expulsions)�?�  Montreuil ce mois-ci rue de la Montagne Pierreuse une personne du comit�?�© de soutien qui �?�©tait pr�?�©sente m\'a dit qu\'un cordon de police emp�?�ªchait les Rroms jet�?�©s dehors de reprendre leurs affaires, y compris les poussettes de b�?�©b�?�©s. Un juriste pourrait-il nous dire si c\'est l�?�©gal de prendre les biens personnels des expuls�?�©s en otage?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :