• Le lavage de cerveaux en liberté - plus efficace que les dictatures

    Dans une interview remarquable donnée au Monde Diplomatique, M. Noam Chonsky, professeur à l'Institut de Technologie à Boston, explique le rôle des medias dans l'opinion et les politiques publiques, ou plutôt les interactions entre médias, opinion et politique. C'est tout simplement excellent. Nous avons extrait ce passage:

    "N'oublions pas comment s'impose toujours une idéologie. Pour dominer, la violence ne suffit pas, il faut une justification d'une autre nature. Ainsi, lorsqu'une personne exerce son pouvoir sur une autre – que ce soit un dictateur, un colon, un bureaucrate, un mari ou un patron –, elle a besoin d'une idéologie justificatrice, toujours la même : cette domination est faite « pour le bien » du dominé. En d'autres termes, le pouvoir se présente toujours comme altruiste, désintéressé, généreux."

    Nous, les Rroms, on en sait quelque chose en la matière, mais nous sommes loin d'être les seuls. Il suffit de regarder un peu plus profondément ce qui nous entoure pour se rendre compte que l'idéologie justificatrice de la domination fait des ravages, sur toutes sortes de groupes humains. Pour lire l'interview dans son intégralité, CLIQUEZ ICI et une le site du monde diplomatique apparaîtra sur une nouvelle fenêtre.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Septembre 2007 à 09:36
    bien bien
    Je vois que ce site fourmille de tout ce que j'aime. L'action militante, le sens (en citant Chomsky, mon inspirateur central contemporain de pensée, vous avez fait mouche! Je vous mets illico en lien chez moi. http://andy-verol.blogg.org
    2
    isabelle
    Vendredi 21 Septembre 2007 à 13:59
    que faire? laisser faire? en rire?
    pour revenir sur l'idéologie justificatrice qui est qq chose qui me fait peur car personne ne peut prétendre être épargné surtout dans des temps aussi troubles que nos années actuelles. bien sûr qu'il faut être vigilant et sans cesse se remettre en cause, être à l'écoute...mais on peut se tromper si facilement dans la relation humaine. bref pour la petite anec dote (cela dit à méditer) les membres de la fanfara maugura m'appellent la "chef" et eux "mes petits soldats"?....petite plaisanterie qui place bien les choses et la limite d'un accompagnement quand on a peu de temps , qu'on a pas une langue commune pour se comprendre.... et que je ne reste qu'une gadjo femme de surcroit!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :