• L'intégrabilité des étrangers

    Le gouvernement a publié aujourd'hui au Journal Officiel le décret sur ""la préparation de l'intégration en France des étrangers souhaitant s'y installer durablement". L'ANAEM (Agence Nationale pour l'Accueil des Etrangers et des Migrants) sera chargé de faire cette préparation. Les candidats aux visas doivent passer des tests de connaissance du français et des valeurs de la république.

    Ah...

    Imaginez le même test appliqué aux Français.

    Combien seraient-ils à le passer avec succès?

    Difficile à dire. L'étranger qui écrit ses quelques lignes en sait quelque chose... il se rappelle notamment les erreurs de français des correcteurs français à la Faculté de droit de l'Université Paris 1 - La Sorbonne. Ils connaissaient bien le droit, puisque c'étaient des doctorants. Mais ils faisaient en leur langue maternelle des fautes que leur étudiant étranger ne faisait pas sur sa copie. Evidemment, l'étudiant d'alors se concentrait sur ses propres erreurs d'analyse juridique et ne pouvait pas signaler aux correcteurs leurs fautes de français. Hiérarchie oblige! Aujourd'hui, ils ont certainement eu leur doctorat en droit. Ils se sont "intégrés" en quelque sorte...

    Puis, les valeurs de la République. Il faut évidemment les connaître. Les porter et les respecter aussi. Parce que, entre autres, elles sont censés éviter le risque de revenir à des régimes comme celui de Vichy. Vous ne connaissez pas cette ville? Mais si, c'est là que se déroulera le prochain Sommet européen sur l'intégration les 3 et 4 novembre prochains, à l'appel de M. Brice Hortefeux, ministre de la République française.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    gamonet jeanne
    Mardi 4 Novembre 2008 à 11:50
    intégrabilité?
    J'apprends que le président de la République va aller faire un tou à Vaujours (Ile de France) mais que dans cette perspective on a viré les caravanes de gens du voyage vers Sevran. Seraient-ce des Rroms français ou étrangers? Pour nous, évidemment, ça n'a aucune importance: nous sommes un peuple transnational, transfrontalier et comme dit le proverbe "Sa e Rroma phrala" (Tous les Rroms sont frères) Mais débarrasser Vaujours de caravanes pour que Sarkozy ne les voie pas ça m'intrigue, y aurait-il un syndrôme mal connu des allergologues: l'allergie à la vue d'une caravane? Et est-ce que ça se soigne? Je vais de ce pas téléphoner à l'Institut Pasteur pour savoir s'il y a des remèdes. Mais que le Président ne se fasse pas de souci: je fréquente depuis une cinquantaine d'années beaucoup de caravanes et ça ne m'a jamais donné le moindre bouton: ça m'a donné des leçons d'amitié, de courage, de dignité , de générosité.
    2
    gavali
    Mercredi 5 Novembre 2008 à 19:58
    intégrabilité
    Figurez-vous que François Villon m'a envoyé de l'au-delà ce poème: la Ballade des Retenus (on connaissait sa superbe Ballade des pendus) Villon pas mort : Ballade des Retenus Version rrom de nos temps Frères humains, qui près de nous vivez, N'ayez les coeurs contre nous endurcis, Car, si pitié de nous pauvres avez, Dieu en aura plus tôt de vous merci. Vous nous voyez ci entassés cinq, six : Quant à la chair, que n’avons peu nourrie Elle est déjà malade et bien trop amaigrie Et nous, les os, devenons cendre et poudre. De notre mal peu d’hommes s’en soucient Priez le sort que tous vous veuille absoudre ! Si frères vous appelons, pas n'en devez Avoir dédain, quoique fûmes raflés Par police. Toutefois, vous savez Que tous hommes n'ont pas le cœur à partager. Nous connaissons, puisque sommes transis, Le nom du crime que nous avons commis Nous sommes Rroms et ce seul nom suffit A nous livrer à l'infernale foudre. De cette absurdité, que personne n’en rie Priez le sort que tous vous veuille absoudre ! La pluie, le vent nous ont transis, gelés Et le soleil desséchés et noircis. Les bonnes gens nous ont pris, agressés Et nous avons le cœur brisé de ce mépris Jamais nul temps nous ne sommes assis[8] Puis çà, puis là, comme le vent varie, A son plaisir sans cesser nous charrie, Plus affamés, frappés, assassinés Que ne le fut jamais habitant d’Italie Quel est ce Dieu qui nous fit si mal nés ? Prince Satan, il n’est plus fort que toi Quand les mauvais parés de seigneurie : Prennent le droit de nous blesser de foudre[10]. Tremble, damné, gavé de moquerie ; Viendra le jour refusant de t’absoudre
    3
    Mardi 24 Mai 2011 à 13:15
    oIOatkDpWrhAbX
    ZF681l wkuulnbokudr
    4
    Mardi 24 Mai 2011 à 18:38
    gxsUOKnVaTEouVNJVe
    oXa4OY , [url=http://hcxunkpjdokk.com/]hcxunkpjdokk[/url], [link=http://fqtprnuiuzxt.com/]fqtprnuiuzxt[/link], http://mxcjrphabcta.com/
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :