• Expulsion en douce de Rroms dans l'Essonne

    Environ une vingtaine de familles rroms ont du quitter le terrain qu'elles occuppaient dans la commune de Villabé, dans l'Essonne (91). En effet, le propriétaire du terrain avait engagé une procédure d'expulsion et la justice a fait droit à sa demande. "La loi est dure, mais c'est la loi", on disait à Rome. Oui, sauf quand elle est dure pour certains et souple pour d'autres. La préfecture de l'Essone, qui devrait normalement mettre en marche la machine de la force publique, a toujours dit qu'elle n'avait pas prévu d'expulser. Les policiers, eux, ont harcelés les familles pour qu'elles quittent le terrain, sans quoi ils détruiraient tout. Les Rroms ont quitté le terrain pour s'installer un peu plus loin, mais sans avoir le temps de tout récupérer. Des femmes enceintes, des enfants en bas âge, des enfants scolarisés ou à scolariser, se trouvent ainsi dehors. Les services sociaux, qui devraient prendre en charge les personnes dans le besoin, disent qu'il n'y a pas d'expulsion. Effectivement, il n'y a pas eu d'expulsion en bonne et due forme, il y a eu juste destruction des lieux de vie immédiatement après que les Rroms commencent à s'installer ailleurs. Pas de problème, pas de solution. Etrange, la "dura lex".


  • Commentaires

    1
    Joël PERRIN
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 15:42
    Expulsion Rroms Villabé
    J'habite à côté de ce campementune partie de sa population occupe à présent un terrain proche mais sur la commune de Corbeil. Provoquant la réaction (rapide pour une fois) du maire le milliardaire Serge DASSAULT qui bien sur ne propose qu'une chose: l' expulsion Malheureusement lors d'une réunion convoqué à son initiative(sans même avoir contacté les Rroms) par ignorance sans doute le public présent à plutôt appuyé sa démarche et avec notre compagne nous avons été les seuls à exprimer une opinion discordante à ce désir exclusion. Pourtant nous vivons plutôt en bonne intelligence avec les Rroms etles griefs qui leurs sont reprochés sont plutôt maigres et pourrait se résoudre avec un peu de discution. Nous souhaiterions essayer de retourner la situation et entrainer quelques voisins(il y'en a quand même révoltés par l'inhumanité de la situation de nos voisins Rroms) dans une démarche de solidarité (il y'a des choses à faire) plutôt que de rejet Toutes personnes intéressées par notre démarche est la bienvenue
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :