• Encore un croissant au beurre, Fadela?

    La secrétaire d'Etat Fadela Amara a petit-déjeuné aujourd'hui avec des parlementaires UMP. Patrick Devedjian, qui l'avait invitée, a dit qu'ils ont commencé à se connaître. C'est bien, c'est même très bien. L'amendement Mariani, relatif aux tests ADN a été "édulcoré", selon Amara. Donc, il n'est plus déguelasse? C'est ça qu'on devrait comprendre? On ne sait pas... en tout cas, comme l'a dit Fadela, "on ne peut pas enfermer le peuple", donc Mariani, en tant que représentant du peuple, est libre de proposer cet amendement, et le parlement a aussi le droit de l'adopter, en l'état ou après modification. Fadela, elle, ne bougera pas du gouvernement, et se pliera à "la volonté générale" exprimée par des Mariani & co.

    Encore un croissant au beurre, Fadela?

    Eh ben, on te le dit cash, ma soeur, c'est tout à fait démocratiquement que les Allemands ont élu, a quelques décennies, un certain Adolf. C'est la même "volonté générale" d'alors qui a voté les lois qui ont mené à Auschvitz. Donc, juste un peu de recul par rapport à tous ces concepts qui portent en eux la perversion éventuelle.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    gavali
    Lundi 15 Octobre 2007 à 23:23
    Fadela
    Fadela je t'aime bien parce que toi et moi ce sont les mêmes choses qui nous font exploser. Mais je ne sais pas comment te joindre, alors je dédie aux lecteurs de ce blog cette petite devinette:"Qu'est-ce qui est le plus répugnant, dire le mot "dégueulasse" ou FAIRE des choses dégeulassses?"
    2
    dili bibi
    Lundi 15 Octobre 2007 à 23:33
    drôle de pub pas drôle
    j'ouvre internet:qu'est-ce que je vois? Un body-buildé en première page d'un calendrier publicitaire avec cette légende "Les dieux du stade". ça vous dit quelque chose? C'est pile poil le titre d'un film d'une dénommée Leni Riefenstahl, nazie, grande amie déclarée d'Hitler qui finançait ses films. Elle en a tourné un avec des figurants rroms qui ont été tout de suite après envoyés à Auschwitz. Et cette réalisatrice n'a rien dit. Alors, pitié, mettez les costauds du stade, les héros, les tout ce que vous voulez, mais pas ça. Amnésie, quand tu nous tiens...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :