• Circul(aire), il n'y a rien à voir!

    Le tribunal administratif de Paris s'est prononcé aujourd'hui sur les APRF (arrêté préfectoral de reconduite à la frontière) pris à l'encontre de 13 sur les 45 personnes raflées à Saint-Denis. Oui, comme nous l'avions dit, les juges bossent, surtout quand la préfecture le leur demande. Tous les APRF ont été validés, et les personnes en question seront expulsées vers la Roumanie, avec un avion qui partira certainement lundi.


    Deux cas ont particulièrement retenu notre attention:


    Un jeune roumain qui avait été arrêté alors qu'il était de passage en France. Il devait partir en voiture le jour de l'arrestation en Espagne, y rejoindre sa famille. Il n'avait aujourd'hui au Tribunal que son permis de conduire, tous les autres papiers étant dans sa voiture. Il a demandé à récupérer sa propriété (une voiture avec tous ses papiers à l'intérieur), mais rien n'a changé la décision.


    Aussi, un père de famille dont la fille est scolarisée depuis cinq ans en France, et qui a déposé une demande de régularisation sur le fondement de la circulaire Sarkozy. Il sera renvoyé en Roumanie aussi, alors qu'il n'a pas encore été statué sur sa demande. Ne cherchez pas la logique, il n'y en a pas. Il n'y a qu'un avion qui doit partir lundi, et il faudra rentabiliser l'opération, quitte à ce que les personnes renvoyées reviennent dans quelques jours. De toute façon, M. Sarkozy ne comptera que les renvoyés, pas les retournés, et ça doit faire 25.000, sinon il va taper sur les préfets.


    Rapelons, comme l'a fait l'avocat de la préfecture, que l'opération avait commencé par la recherche d'un réseau d'escroquerie à la charité. Ensuite, en absence de réseau (et de charité), les policiers ont saisi une certaine quantité de cuivre. Ah, ces maudits tsiganes! Ils ont du certainement le voler.


    M. SARKOZY AURAIT INTERET A METTRE BEAUCOUP DE CRS A L'AEROPORT LUNDI, SINON 45 TSIGANES SERAIENT CAPABLES DE VOLER L'AVION AU LIEU DE VOLER EN AVION, ET DE LE VENDRE COMME ALUMINIUM. A ce sujet, lorsque les avocats des personnes arrêtés plaident l'existence de ressources suffisantes, l'avocat de la préfecture rétorque: Il faut pouvoir justifier de l'origine des ressources, et c'est plutôt dans l'intérêt des personnes qu'on ne recherche pas d'où vient l'argent.


    Vive la liberté d'expression, surtout celle des avocats, et la présomption d'innocence peu importe!


    Vive la circulaire Sarkozy, car elle permet la localisation des sans papiers pour mieux les expulser!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :